Malaisie chez les Batek Envoyer

1990

Tel un doigt pointé vers l'équateur asiatique, la péninsule malaise et son parc national du Taman Negara.En 1990, Jean Christophe est parti sur le fleuve Tembelling à la rencontre d'une des ethnies les plus anciennes de cette forêt primaire : les Orangs Asli (hommes des origines). Ma pirogue ma mené au fil de l'eau à l'exploration et la connaissance d'un sous-groupe nommé les Batek. Exceptionnelle forêt millénaire, qui offre une flore et une faune exubérantes et rares comme la géante fleur Rafflesia qui peut atteindre un mètre de diamètre. La plus grande du monde.

Je fût accueilli dans une petite communauté d'une vingtaine d'aborigènes. Les Batek sont des nomades, chasseurs ceuilleurs dans un territoire de forêt humide qui se réduit davantage un peu plus chaque jour. Frappé par les dévoreuses de la déforestation ils survivent grâçe a leur talent de chasseur a la sarbacane.

 


Accompagnés de deux chasseurs nous sommes partis chasser le gibier pendant plus de trois jours au coeur de cette forêt ancestrale. Je suis resté plus d'un mois a partager le quotidien de cette ethnie pacifiste et acceuillante. J'ai exploré à pied et en pirogue cette jungle humide vallonée de monts et rivières, toujours les sens en éveillent, sensible aux moindres bruits animaliers, tapir, sanglier,singe, éléphant ou tigre.